Aller au contenu

Issue de la recherche pétrolière, la découpe au diamant permet la démolition de tous types de structures (béton, béton armé, maçonnerie) en évitant les nuisances du marteau piqueur (bruit, vibrations, poussière). 
Cette technique est particulièrement adaptée à la création d’ouverture lors des réhabilitations de bâtiments existants ou à la décomposition d’éléments béton lors de restructuration. 
Elle peut être utilisée dans des zones difficiles d’accès (usines, centrales nucléaires, barrages ou des sites occupés tels que les bureaux, les centres commerciaux, magasins. 
C’est une méthode recommandée par les organismes de sécurité et de santé afin de réduire la pénibilité des travaux de la démolition. 
Elle met en œuvre des outils dont l’extrémité est garnie d’une trousse coupante constituée de segments rapportés sur des supports tels que des disques, des tubes, des câbles, des chaînes… 
Des grains de diamant de grosseur et de concentration choisis sont en fait, le matériel de coupe. Ils sont uniformément répartis dans une matrice métallique : le liant, dont la dureté et la résistance à l’abrasion sont en fonction du matériau à couper et de la puissance d’entraînement. C’est le frottement de cette trousse coupante sur le béton qui permet la découpe par abrasion du matériau. Le liant, quant à lui s’use lentement pour faire apparaître jusqu’à la base des segments de grains coupants diamantés.